Absences et congés

Absences

 

Selon l’article 39 du RLS

En cas de maladie ou d’accident, les parents ou autres personnes qui ont la garde de l’enfant, téléphonent à l’école entre 7h45 et 8h00 pour signaler l’absence de l’élève.

Pour les absences qui durent plus de 4 jours de classe, un certificat médical est exigé. Les week-ends, congés, vacances ne comptent pas dans ces 4 jours.

Selon l’article 32 LS et articles 39,40 RLS

Afin de pouvoir agir rapidement en cas de disparition d’un élève sur le chemin de l‘école, les enseignants utilisent la procédure suivante :

  • lorsqu’un enseignant/e constate une absence non annoncée, il prend contact immédiatement avec les parents ou la personne de contact pour déterminer ce qu’il en est.
  • si les parents ou la personne de contact indiquée sur la fiche d’identité ne sont pas joignables, il passe le relais à la direction d’établissement qui avertira la police communale.

En cas d’intervention de la police, les frais inhérents seront mis à la charge des parents.

En cas d’absence illégitime, arrivées tardives répétées ou d’un congé obtenu sur la base de fausses déclarations, la direction d’établissement dénonce les parents à la préfecture.

 

Congés

 

2 types de congés

1. Congés exceptionnels (art. 37 RLS) : à demander au minimum 3 semaines à l'avance et avec justificatifs

2. Congés JOKER (art. 36a RLS) : à annoncer au minimum 1 semaine à l'avance et sans justificatif (voir ci-après)

 

Congés JOKER

Dès le 1er août 2022, les parents sont autorisés à ne pas envoyer leur enfant à l’école durant quatre demi-jours de classe par année scolaire (jours « joker ») sans présenter de motif, sous réserve des conditions suivantes inscrites dans le nouvel article du Règlement de la Loi sur la scolarité obligatoire (RLS, art. 36a) :

1 Les jours joker ne peuvent pas être utilisés le premier jour d'école de l'année scolaire, lors des activités scolaires définies à l'article 33 (excursions, courses d’école, classes vertes, semaine thématique, camps, journées sportives ou culturelles) et durant les jours de tests de référence cantonale, intercantonale ou internationale.

2 En début d'année scolaire, la direction d'établissement peut déterminer d'autres occasions particulières où un jour joker ne peut pas être pris.

3 Les jours joker peuvent être cumulés. Les jours joker non utilisés ne peuvent pas être reportés à l'année scolaire suivante.

4 En cas d'absences non justifiées d'un ou d'une élève, la direction d'établissement peut restreindre ou refuser l'utilisation des jours joker.

5 Les parents informent l'établissement de la prise d'un jour joker au moins une semaine à l'avance.

6 Les parents sont responsables des congés qu'ils sollicitent pour leurs enfants et assument le suivi de programmes. A la demande de l'école, les élèves rattrapent la matière et les évaluations manquées.